Quand la rédaction web doit se taire ….

Nous avions décidé à partir de ce vendredi de démarrer notre opération carte postale, en revenant de manière décalée et humoristique sur la rédaction web sous toutes ses formes.

La nouvelle attaque terroriste d’hier est venue changer la donne.

Parce qu’il faut admettre que parfois, les mots ne peuvent pas parfois être à la hauteur des maux ressentis,

Parce que la solidarité doit toujours être de mise,

Parce que l’horreur et l’indignation sont trop fortes,

Parce que la bêtise humaine est incommensurable,

….

nice

Eric Rédaction reviendra le 02 septembre prochain après un silence respectueux et compatissant.

Publicités

La réforme de l’orthographe, quelles conséquences pour le rédacteur Web ?

Sans vouloir entrer dans la polémique, nous ne pouvions pas, en tant que rédacteur web, ne pas réagir à la réforme de l’orthographe, annoncée il y a quelques jours. Doit-on s’en réjouir ou au contraire tout faire pour l’empêcher ? Et si on se posait la question essentielle : Pourquoi réformer l’orthographe ?

L’orthographe, une des forces de votre rédacteur Web

Pour commencer, force est de constater qu’ils sont nombreux à avoir tiré la sonnette d’alarme depuis de nombreuses années. Des écrivains, des professeurs ou des amoureux de la langue française se sont, depuis de nombreuses années, émus de la baisse de niveau des écoliers d’une part mais aussi de tout un chacun d’autre part.

Les réactions se font plus violentes encore (dans un sens comme dans l’autre) depuis que l’on a appris l’entrée en vigueur d’une réforme de l’orthographe d’usage (sic !).  Il aurait été difficile de réformer quelque chose, dont on ne se servait pas, à moins de ne vouloir satisfaire personne….

dictionnaire

L’écriture, une vocation appelée à s’atténuer ?

Que doit-on penser d’une telle réforme ? La question est délicate. Optimiste, nous pourrions voir dans cette démarche, la volonté d’adapter notre langue aux usages de notre époque, et dans ce cas précis, nous ne pourrions que l’encourager. Nous ne pleurerons pas en voyant la disparition de l’oignon, même s’il restera à jamais à l’origine de bien des larmes. Le nénuphar va-t-il perdre en poésie en voyant son écriture simplifiée ?

A l’inverse, nous nous offusquerons en devinant une ambition bien moins louable derrière cette réforme : gommer les lacunes d’aujourd’hui par un appauvrissement de notre langue. Car dans ce cas, et dans ce cas uniquement, la langue de Molière est condamnée à plus ou moins long terme.

Accent circonflexe et trait d’union, des signes d’un autre temps ?

Changer pour évoluer oui, mais changer pour cacher notre manque de courage non. Combien de temps faudra-il alors pour voire les règles d’accord du participe passé remises en cause ? Pourra-t-on, dans 10 ans ou dans 100 ans, « écrire comme on parle » à la mode des SMS et autres messages raccourcis ? C’en sera fini de la rédaction web, mais bien plus grave, la langue française aura perdu ce qui en fait son charme et son attrait.

Même en tant que rédacteur web confirmé, que pigiste reconnu ou  qu’écrivain public expérimenté, nous commettons, aujourd’hui encore, des fautes d’orthographe, que l’on pourra qualifier d’étourderie pour certaines et de méconnaissance (ou oubli) pour d’autres. Mais une faute d’orthographe fait aussi partie du charme de la lecture. N’avez-vous jamais ressenti le plaisir de prendre la plume pour prévenir un éditeur ou un organe de presse d’une telle coquille ?

En vidant l’orthographe de son sens, et en cherchant à niveler l’orthographe par le bas, ce petit plaisir sera à jamais interdit. Car qui écrit comme il parle ne commet jamais de fautes !

Bien loin des préoccupations de la rédaction web, la réforme envisagée interloque autant qu’elle interroge. Et vous, qu’en pensez-vous sincèrement ? Indifférent aux changements annoncés ou prêt à prendre le maquis ?

Pour commencer la revue du Web d’Eric Redaction

Si je prends souvent la plume (en l’occurrence le clavier) pour vous parler de tout ce qui concerne la rédaction web et l’écriture optimisée SEO, je reste également informé de tous les sujets gravitant autour de ce sujet du référencement. Bien évidemment (et il ne faut surtout pas s’en cacher), je tire profit de ce partage, comme je l’espère, vous en tirez avantage.

La rédaction pour le web, une écriture donnant – donnant

Car comme pour un site e-commerce, mon site ne sert qu’à partager avec vous, à vous faire part de certaines de mes réflexions (relatives à l’écriture et au SEO) pour à terme vous convaincre de faire appel à mes services. C’est ainsi que doit se concevoir la rédaction web, en l’occurrence permettre à votre entreprise de disposer de textes de qualité pour augmenter votre conversion ou l’engagement de vos lecteurs.

Vous trouvez mes propos intéressants ou évocateurs (je vous apporte quelque chose) et en revanche vous me confiez la rédaction de vos projets SEO. Du donnant – donnant.

Ceci étant dit et toujours dans le but d’éclairer le sujet d’un œil neuf, je me décide (enfin diront certains) à vous faire part désormais de mes lectures trouvées ici et là sur la Toile. Inutile de spammer les textes passionnants sur le sujet mais juste vous les citer pour que vous puissiez vous en rendre compte. Une fois par mois (ou peut-être à un rythme plus soutenu), je vous dresserai donc une liste des adresses consultées avec bonheur sur la Toile, à vous ensuite de vous faire un choix.

Des textes passionnants sur le sujet du référencement et du SEO

Il faut bien un début à toute aventure, et pour cette première Revue de Web, il est normal de mettre l’accent sur ce qui me passionne vraiment : l’écriture et la rédaction Web. En me posant la question de savoir si cette écriture Internet tait une véritable activité ou un simple plaisir en mars 2013, j’élaborais alors une stratégie de réponse en précisant ma pensée.  Bien évidemment l’écriture Web exige le respect de certaines spécificités , et c’est de ces spécificités que l’on peut alors juger de la réussite d’une rédaction SEO .

Le plaisir passerait donc après le respect des critères et autres règles édictées pour le référencement et reléguerait le rédacteur pour Internet à la simple fonction d’exécutant.

Le débat n’est pas clos loin de là, et les prochains mois devraient me permettre de pousser plus en avant ma réflexion.

Le partage des ressources, vers un Internet durable ?

Ne vous offusquez pas, je ne vais pas, dans ces Revues du Web, lister indéfiniment mes multiples contributions à bien des sites spécialisés dans le sujet. La rédaction web est aussi une histoire de partage, car avouons-le, le rédacteur pour Internet cherche comme le romancier en herbe à être lu et apprécié du plus grand nombre. Aussi est-il normal de citer les textes, qui méritent d’être partagés.

Un long préambule pour cette première édition de la revue du Web façon Eric Rédaction. Cela s’avérait nécessaire. Mais même si la rédaction pour le web reste mon sujet de prédilection,   l’image mais aussi la vidéo  bénéficient d’atouts non négligeables que je vous conseille de (re)découvrir notamment à travers un des derniers articles de l’excellentissime blog « Ecrire pour le Web » et abordant ces questions sur l’efficacité de l’image dans vos efforts de référencement.