Pourquoi il ne faut pas choisir entre rédaction web et design d’un site ?

Il ne sert à rien de vouloir trancher entre la priorité à donner au contenu ou la volonté de privilégier l’architecture et l’aspect design du site. Les deux participent du même objectif, et négliger l’un revient à condamner le second.

Le support d’écriture, un acte essentiel et un choix primordial

On a vu qu’écrire pour le web pouvait vous conduire, vous ou votre rédacteur Web, à diversifier ses rédactions et à ainsi choisir d’autres supports. Cela permet ainsi de souligner l’importance du support d’écriture. Le parchemin n’est plus de mise et désormais la rédaction se fait par clavier interposé. Mais en s’ouvrant aux autres formes d’écriture, on (re)prend alors conscience de l’importance que revêt ce support. Sans remonter ou souligner l’élégance des incunables, on peut néanmoins se plaire de l’imagination des créatifs, qui rivalisent d’imagination pour sublimer ces supports.

Aujourd’hui, le mailing est devenu une véritable opportunité pour démontrer ce talent, et pour s’en convaincre, il suffit de s’arrêter un instant sur le palmarès des trophées du Média Courrier organisé par la Poste pour s’en convaincre.

La rédaction web à la poursuite d’un support valorisant

A travers ce concours, la Poste veut certes promouvoir son pré carré et démontrer que le courrier écrit (en opposition au numérique) n’est pas mort, loin de là.  Mais l’entreprise publique permet aussi de démontrer que désormais le courrier marketing fait la part belle aux supports. Le papier devient interactif et permet au destinataire de se plonger dans une réalité augmentée. Mais parfois, le support se transforme même en un véritable écrin et met en valeur le contenu. On le constate en regardant les lauréats de ces trophées, et on se prend alors à rêver de transposer cette sublimation à la rédaction web.

 

Contenu ou site Web, quelle priorité pour exister sur la Toile ?

C’est donc vers les graphistes, développeurs et autres webmasters que se tourne le rédacteur Web. La rédaction SEO devrait pouvoir être valorisée comme il se doit et ne pas s’afficher sur un écran triste et sans âme. C’est donc au design et à l’ergonomie d’entrer en action, toujours en lien avec le rédacteur web. Souvenez-vous des sites des années 2000 et regardez aujourd’hui les progrès fulgurants, qui ont été réalisés ?

Non seulement, la rédaction web est mise en valeur dans un écrin étudié pour plaire à l’utilisateur, mais contenu et contenant font désormais sens commun. On parle aujourd’hui d’expérience utilisateur, comme si il s’agissait du véritable Graal du marketing moderne (dans quelques mois, on sera passé à autre chose) et on est en passe de faire de la rédaction Web un contenant valorisé par le support sur lequel elle s’inscrit.

Cela ne change pas grand-chose pour le rédacteur Web nous direz-vous. Certes, le travail et les exigences SEO restent les mêmes, mais si l’UX (avouez que là, cela fait plus professionnel… :)) est améliorée, le plaisir du rédacteur l’est tout autant. Et travailler dans le plaisir et la fierté, c’est aussi ce que l’on peut appeler un progrès …..

 

Comment écrire pour le web peut vous conduire à écrire tout court ?

Vous vous interrogez pour savoir comment écrire pour le web ou vous cherchez un rédacteur web pour prendre en charge la rédaction de votre contenu. Mais savez-vous qu’écrire sur le web implique aussi d’apprendre à écrire pour les autres supports ? C’est une conviction, qu’Éric Rédaction vous invite aujourd’hui à partager !

Ecrire pour le Web, une activité à renforcer par une curiosité au quotidien

Nous le signalons, dès que nous le pouvons, mais écrire pour le Web nécessite des compétences et des connaissances particulières. Si les candidats au métier de rédacteur Web peuvent aisément se former aux techniques SEO ou encore à l’optimisation des textes, ils doivent avant tout se concentrer sur la force et l’efficience de leur contenu. Mais écrire pour le web ne doit pas constituer la seule activité d’un rédacteur web (ou d’une rédactrice), si ce dernier souhaite acquérir cette efficacité.

Un rédacteur Web doit aussi rester en contact avec le quotidien et la vie réelle. C’est en effet un danger de l’activité, mais écrire pour le web peut éloigner le rédacteur du sens des réalités et des exigences de notre époque.  Tout n’est pas qu’une question de taux de transformation, de nombre de visites ou encore de viralité (du contenu). Certes, le rédacteur Web doit être en mesure de comprendre ces données du monde digital, mais il doit aussi rester dans « l’air du temps ».

Ecrire pour le web

Ecrire ou écrire pour le web ?

Mailing ou e-mailing, de la rédaction web à l’écriture manuscrite

Avant ou après de savoir écrire un e-mailing parfait (et donc efficace), il faudra aussi savoir rédiger un mailing tout aussi efficient et transformateur pour le client du rédacteur web. Le but reste sensiblement le même mais la technique de rédaction change. On n’attire pas les lecteurs d’un courrier marketing comme on séduit les Internautes, parcourant un e-mailing parmi les dizaines qu’ils ont reçus dans la journée.

Le plaisir de la réception n’est en soi pas le même. Vous en doutez, alors pensez au nombre de lettres, que vous recevez chaque jour, et comparez-le au nombre d’e-mails.  Cette surabondance de courriers électroniques, aussi bien rédigés soient-ils, nuit à l’efficacité de la rédaction web. Vous avez beau peser chaque mot, passer des heures à analyser la structuration de votre e-mail marketing  pour que vos lecteurs soient incités au clic, …Le résultat sera souvent décevant (au regard des efforts engagés). Car si vous avez pensé à tout, le lecteur, lui, ne prendra pas le soin de décortiquer votre rédaction SEO mais jugera en deux, trois ou même cinq secondes (si vous avez de la chance) si il déplace tout de suite votre e-mail à la corbeille ou si il le conserve.

A l’inverse, une lettre marketing sera ouverte puis, le plus souvent, posée quelque part, donnant la possibilité à son destinataire ou à sa destinatrice de la reprendre en main dans deux ou trois jours. L’attention n’est pas la même donc, c’est une évidence et l’écriture doit s’adapter à cette différence.

A notre avis, le rédacteur web se doit de savoir écrire pour le web mais aussi pour tout autre support, et ainsi élargir ses compétences. Car méconnaitre les mécanismes marketing traditionnels sera préjudiciable pour celui ou celle, qui vise l’excellence dans la rédaction web.

Pour votre journal d’entreprise comme pour vos courriers commerciaux, exigez alors le même niveau de qualité que pour vos rédactions web. Éric Rédaction peut répondre à chacune de ces demandes, alors renseignez-vous.

Et vous, considérez-vous qu’écrire pour le web est suffisant ou qu’au contraire, vous devez pouvoir afficher la même qualité sur tous les supports de rédaction ?

Comment écrire les jours de la semaine ?

 

 

 

Si nous parlons souvent de rédaction Web pour booster ou soigner votre référencement, cette écriture digitale se doit aussi d’être plaisante et correcte. Pour l’aspect plaisant, tout reste subjectif, mais Eric Rédaction peut vous aider à proposer un ton décalé, encyclopédique, humoristique, commercial …. Le choix du style relève de votre stratégie marketing, car il ne s’agit pas de choisir seulement un effet de style mais bien de refléter l’âme et l’esprit de votre site.

Pour être correcte, la rédaction web doit aussi se plier aux règles de l’orthographe et de la grammaire, même si certaines erreurs sont couramment admises et mêmes plébiscitées (vous n’avez jamais croisé ces « vacances pas cher », que l’on vous promet). Là encore, c’est une question de choix de votre part.

Un petit exemple (parmi tant d’autres) avec les jours de la semaine. Contrairement à ce que certains prétendent, les jours de la semaine ne sont rien de plus que des noms communs, et à ce titre ils s’accordent en nombre selon le contexte visé. Mais comme ce sont des noms communs, on parlera de dimanche et non pas de Dimanche.

Je travaille ce lundi soir mais je ne travaille jamais les jeudis.

Mais

Je ne travaille pas les mercredi et vendredi de chaque semaine

(Chaque semaine, il n’y a qu’un vendredi et qu’un mercredi)

 

Il m’apparait enfin essentiel de préciser que ce n’est qu’un exemple. Car si Eric Rédaction ne travaille pas le mardi, mercredi, jeudi, vendredi et bien évidemment le week-end, vous avez bien noté que je suis présent au poste le lundi soir. Alors à vos claviers, un petit message et à lundi pour une réponse de ma part…. :)

Quand publier sur la Toile pour être visible ?

La rédaction Web s’impose comme l’outil le plus efficace pour booster votre référencement. C’est une certitude, que je ne cesse de mettre en avant au fil des articles. Mais elle ne suffit pas. Même si vous avez appris comment bien écrire pour le Web (sic !), il vous faut ensuite promouvoir votre rédaction, créer du trafic autour de celle-ci et la publier au bon moment.

De nombreuses études existent pour savoir quel est le moment idéal pour publier ses accroches pour les réseaux sociaux. Le plus souvent, le rédacteur Web, la tête dans le guidon, va être séduit par les infographies (comme celle que je vous livre ici).  Il faut publier sur Facebook tel jour à telle heure mais différer de quelques heures pour Google +.

Je vous laisse découvrir cette infographie, la scruter, la détailler. Et on se retrouve juste en dessous.

Promotion et rédaction sur les réseaux sociaux

Le timing parfait pour vos publications sur les réseaux sociaux ?

 

Publiez vos rédactions Web quand vous le voulez

Maintenant que vous avez pu voir que je ne suis pas l’auteur de cette infographie (félicitations au passage aux auteurs de cette dernière), je vais vous donner un dernier conseil : oubliez là.

Deux raisons majeures expliquent ce conseil, quelque peu original.  Si vous connaissez maintenant les données générales sur l’efficacité des différents réseaux sociaux, vous n’en savez pas plus sur ce qui vous concerne.

Avez-vous déjà lu un ouvrage (sérieux) préconisant à tous les magasins d’ouvrir le dimanche soir entre 22h00 et 01h00 du matin ? Avez-vous connaissance de directives préconisant une ouverture à 6h17 chaque matin ? Bien sûr que non, car chaque cas est particulier.

Votre commerce traditionnel se trouve dans une gare, dans un aéroport, dans une petite ville, dans une zone commerciale, dans une zone touristique internationale,…vous n’avez pas les mêmes besoins d’amplitude horaire que vos concurrents.

Suivez vos envies et essayez, essayez, essayez…

Ce qui est vrai pour le commerce traditionnel serait erroné pour le Web ? A titre d’exemple, vous vendez des films plus qu’érotiques, et vous découvrez, que sur Facebook, il faut publier le mercredi à 15h00 pour bénéficier pleinement des avantages de ce réseau social. Chouette, lancez votre mail et dérangez vos clients, qui s’occupent de leurs enfants. Effet dévastateur pour votre image de marque (l’exemple est limite certes mais traduit bien l’absurdité d’une telle généralisation). Vous anticipez et décidez de publier sur Facebook à 10h00 le même jour, heure à laquelle vos meilleurs clients sont soit au Conseil d’administration, soit au Conseil des Ministres (désolé un peu facile celle-là).

La seconde raison reste moins objective. Je ne cesse de vous affirmer que votre identité, votre originalité finiront toujours par payer. Vos clients, vos lecteurs apprécient votre liberté de ton, votre audace, vos produits, …peu importe ils vous apprécient parce vous êtes comme vous êtes. Tout n’est pas parfait, soit mais cela implique-t-il que vous soyez formatés par le système ? Ne pouvez-vous pas vous autoriser ce qui vous apparait comme étant le plus judicieux ? Les statistiques (voir l’infographie) vous contredisent, alors essayez, testez, lisez, multiplies les formats, les heures de publication, ….

Finalement quand doit-on promouvoir sur les réseaux sociaux ?

Votre visibilité et votre référencement vous préoccupent et la question du timing de ces accroches vous taraude, alors suivez les indications délivrées par ces infographies mais gardez à l’esprit que ces données ne sont qu’indicatives. A vous de vous adapter et d’essayer toutes les hypothèses. Éric Rédaction peut vous aider en la matière, alors n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions évoquer le sujet.

Et vous, vous publiez quand sur les réseaux sociaux ?

Comment choisir entre la rédaction web et l’écriture pour ses lecteurs ?

La rédaction Web facile et accessible à tous n’existe pas. Voilà le seul enseignement de mon article de ce jour. Éric Rédaction vous accompagne dans chacun de vos projets depuis des années, et il nous apparaissait essentiel de préciser que la Rédaction Web uniforme n’existe pas.

Ecrire pour Internet ou écrire pour ses lecteurs

Le débat entre la prédominance des techniques SEO ou la priorité à donner au contenu n’est pas clos. Il suffit de surfer sur la Toile pour s’en rendre compte. Fidèles lecteurs (je vous remercie dans un premier temps), vous connaissez ma position sur le sujet : seule la qualité peut créer de la valeur et donc développer votre activité (c’est un avis pas une vérité intangible).

Ceci dit, je me dois néanmoins de modérer mes propos, car il n’existe pas un type de contenu à produire pour la Toile mais des centaines, voire des milliers. On n’écrit pas un e-mail marketing comme on rédige un article décrivant vos produits ou vos services. La rédaction SEO d’une fiche article ne se travaille pas comme une landing page sur vos conditions de livraison.

Froids ou chauds, les contenus se conjuguent au gré de vos besoins et de vos envies

Rédaction Web, une arme de séduction

Comment séduire vos prospects ?

On parle souvent de contenus froids et de contenus chauds, sans pour autant prendre le temps de les définir. Le contenu froid (j’en vois déjà qui veulent sauter ce paragraphe, mais quelle erreur) représente un contenu dissocié de l’actualité. Le contenu froid n’appelle pas des mises à jour régulières et peut ainsi traverser les semaines, les mois voire les années…Votre page « Qui sommes-nous ? », par exemple, représente à mes yeux (car là aussi, certains ne sont pas sur la même ligne) le contenu froid par excellence.  Cela induit aussi que vos contenus froids doivent être rédigés avec soin, puisque vous ne les retoucherez pas avant un certain temps.

A l’inverse, les contenus chauds sont à travailler en permanence ou de manière très fréquente. Les contenus chauds peuvent être liés à l’actualité. Dans tous les cas, ces contenus chauds doivent être mis à jour, si vous souhaitez accroître votre crédibilité et votre image.

Push ou Pull, Inbound ou Outbound, le marketing de contenu par la rédaction

 

La rédaction Web avec l'Inbound Marketing

La rédaction Web pour tendre vers le marketing de contenu …

D’autres différences peuvent aussi être soulignées dans l’approche même de votre sujet. Souhaitez-vous lancer votre entreprise à la conquête de vos prochains clients ? Optez alors pour la communication Push, et soyez percutants dans votre message direct à vos prospects. Vous préférez attirer sans le montrer aussi clairement vos nouveaux clients ? Vous adopterez alors une communication pull, dont la forme et le ton diffèrent de la première.

On en revient ici aux débats entre les tenants de l’Inbound Marketing et ceux prônant la poursuite de l’Outbound Marketing. Nous ne doutons pas, que l’Inbound Marketing surfe sur les modes du moment mais nous soulignons aussi qu’une communication plus traditionnelle représente aussi de nombreux avantages.

 

Nous aurions pu multiplier les exemples de différenciation, mais nous tenions à vous démontrer ici, que la Rédaction Web doit avant tout répondre à vos besoins. Ce n’est pas à vous de vous plier aux règles que certains présentent comme indispensables pour bien écrire pour le Web mais bien à la Rédaction Web de vous apporter une réponse satisfaisante.

Vous ne trouverez pas ici la sempiternelle question devant clore désormais les articles de blog, mais une demande particulière. Je vous demande de prendre 5 minutes de votre temps juste pour nous donner votre définition de la rédaction Web idéale.

Comment optimiser ses publications sur les réseaux sociaux ?

Comme les marronniers de la presse hebdomadaire, des thèmes reviennent régulièrement sur tous les sites des spécialistes du référencement. L’une de ces thématiques concerne la rédaction web de manière indirecte mais s’intéresse surtout aux réseaux sociaux : Quand publier du contenu sur les réseaux sociaux ?

Quand, Comment, Pourquoi, ….un préalable indispensable ?

Tout d’abord, je ne cache pas mon agacement face à ces questionnements récurrents. Les réseaux sociaux étaient à l’origine une source de   spontanéité,   d’échanges….et le désintérêt des Internautes pour certains de ces réseaux résulte probablement du fait de ces interrogations multiples.

On nous expliquait, il y a un an, que Twitter était très porteur le mardi et le jeudi et regardez les statistiques, les tweets ont explosé. Désormais selon une étude du Journal du Net, il faudrait poster ses tweets entre 13h00 et 15h00 du lundi au vendredi. Une règle aussi simple, et je ne doute pas que mon fil Twitter me donne des migraines en milieu d’après-midi. Le petit restaurateur, qui suit ces informations, a donc envoyé son tweet à 14h00 le jeudi (jour le plus fort apparemment), heure à laquelle l’équipe du rugby où il est installé inaugurait son nouveau stade. Les amateurs de sport ne sauront donc jamais qu’il a prévu une soirée foot vendredi prochain…dommage, mais les statistiques sont contre lui.

 

Les réseaux sociaux pour le référencement

Quand publier sur Facebook ?

Contenu et réseaux sociaux, un mariage à consacrer

On en revient toujours au même. Le contenu reste l’élément à privilégier. Ne doutez pas un seul instant de l’importance voire même de la prédominance de vos contenus. Un tweet réellement passionnant envoyé à 11h00 le matin sera retweeté, partagé et dans le lot vous disposerez d’un retweet dans ce créneau horaire. Je ne suis pas certain, qu’il soit plus efficace que les autres.

A l’inverse, inondez vos pages Facebook entre 13h00 et 15h00 sans rien apporter à vos lecteurs, et vous allez vite pester contre ces statistiques qui ne veulent rien dire. Car contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, les réseaux sociaux ne sont pas un simple relai d’audience mais constituent désormais à eux-seuls un véritable support de communication.

Confiez à Éric Rédaction vos textes ou vos articles et la promotion sur les principaux réseaux sociaux fera alors partie du package.

Stop je suis contraint d’arrêter ici, car la dernière étude précise que les articles de moins de 400 mots ont le vent en poupe…ouf 398

L’univers de la rédaction Web, un monde à construire

Avant d’entamer la lecture de cet article, consacré à la définition de l’univers d’un site ou d’un blog, je vous invite vivement à consulter mon précédent article, qui décrivait la phase préparatoire mais essentielle du début du travail de Rédacteur Web, tel que je le conçois.

Me voilà donc, à ce moment précis, face à mon client (pourquoi pas vous prochainement…le blog doit aussi servir à recruter, n’est-il pas ?) et le véritable travail, comme la plupart d’entre-vous peuvent l’entendre, peut encore attendre un peu.

La rédaction Web, avant tout une question d’écoute

La rédaction Web

Prendre le temps de s’écouter ….

Maintenant que j’ai une idée plus précise du sujet concerné, je peux alors écouter les attentes du client. Bien évidemment, la recherche d’un taux de transformation plus important fait partie des principales demandes mais elle n’est pas la seule.

Certains e-commerçants, dont l’activité est florissante, cherche aussi à soigner leur image de spécialiste pour diverses raisons, notamment pour fidéliser les clients déjà existants. D’autres vont chercher à soigner leur site pour promouvoir les partenariats,…

Quel est l’objectif recherché ? La question est vaste certes mais bien souvent elle n’est même plus posée. Je travaille par exemple avec un petit artisan, proposant des jouets sur-mesure aux enfants. Lorsque nous avons commencé notre collaboration, il cherchait juste à expliquer et à convaincre de la qualité de ses produits mais surtout pas (ce sont ses propres termes) à accroitre  son trafic. Il est seul à produire et il ne pouvait pas faire face à un accroissement de son activité.

D’autres clients, en revanche, m’affirment clairement leur ambition de doubler ou tripler leur trafic, à charge pour eux de ne pas voir leur taux de transfo s’effondrer.

Ecouter l’objectif recherché permet aussi de mieux connaître son client et ses motivations. Là encore, la confiance est nécessaire et vitale pour que la relation client-rédacteur Web fonctionne à plein.

La rédaction Web à construire sur un univers existant

Le travail préparatoire est fait, l’écoute du client également, alors il est désormais possible de commencer à travailler l’univers sémantique, les mots clés. A ce stade, il ne s’agit pas encore d’analyser la pertinence des mots-clés mais bien de regrouper le maximum d’informations sur le sujet en questions.

Reprenons les exemples des jouets sur-mesure ? En tant que père, j’en entrevois tous les avantages mais aussi les inconvénients. Comment sont-ils sécurisés ? N’y-a-t-il pas de danger pour les plus petits ? Dans quel matériau vont-ils être fabriqués ? Autant de questions, auxquelles il faudra apporter une réponse.

Mais rappelez-vous d’une chose. Mettons de côté les mots clés principaux de votre client. Lorsque je rédige un texte pour répondre à une telle interrogation, je me pose très peu la question des mots à utiliser. Car si le texte est bien écrit, si le texte apporte une réponse à l’Internaute, alors forcément le rédacteur Web que je suis a utilisé l’univers sémantique adéquat et le référencement naturel s’en ressent. Il suffira ensuite de reprendre le texte et éventuellement de pousser un peu les « mots clés » souhaités par le client.

Rédaction Web, un jeu de mots

Jouons avec les mots, les idées, les concepts…

La rédaction Web à 4 mains, la clé du succès

A partir de ce moment, où j’ai fini ma recherche, les confrontations avec le client peuvent commencer… Car lui aussi a sa propre liste (et je peux vous dire que parfois, elle peut être radicalement différente de la vôtre).

Ensuite l’échange, les discussions permettent aussi de progresser non seulement sur la rédaction Web mais aussi sur la politique ou l’ambition du client. Un e-commerçant, cherchant à décupler son trafic et donc ses ventes, a-t-il pris conscience qu’il aura besoin d’un stock 10 fois plus important et de 10 fois plus de temps pour expédier ses produits ?

De la logique, du bon sens, mais même le rédacteur web peut aussi avoir le nez dans le guidon et ne pas se rendre compte de l’air du temps.  Lorsqu’un client rejette certaines de mes idées, je ne perçois pas ceci comme une sanction bien au contraire, mais comme une base pour retravailler mon approche.

Enfin, mais il faut quand même le souligner, le rédacteur Web n’est pas non plus obligé de vendre coûte que coûte et je peux, dans certains cas, refuser un contrat pour incompatibilité d’humeur.

Rédaction Web une course à remporter

Rédaction Web, top départ dans le prochain article

Après ces deux premières étapes, je dispose de mon carburant : des mots, des idées et des concepts et je vais pouvoir vous expliquer comment je rédige mes textes pour les sites de mes clients. Mais avant, renseignez-moi sur un point : Si vous avez un rédacteur (en interne ou en prestataire), privilégiez-vous ces échanges ?

Du papier au Web, la rédaction, de multiples méthodes pour un objectif commun…

Il ne s’agit aucunement de dire ici que l’on écrit pour le Web comme on le fait pour le papier, bien au contraire. Chacune de ces rédactions repose sur des contraintes mais aussi des exigences particulières. La rédaction pour le Web, dont je vous parle régulièrement, repose sur des critères de visibilité et d’attractivité, alors que l’écriture papier peut sembler plus informative dans une première approche.

Le livre et le journal, un support de la connaissance

Ecrire un livre d'heures

On est loin de la rédaction à la chaîne…

Inutile de remonter à l’origine de l’écriture, puisque même là d’innombrables spécialistes se déchirent dans des querelles, qui, même si elles sont passionnantes (l’épopée de Gilgamesh mériterait à elle seule qu’on s’y attarde), ne nous apportent rien ici.

L’écriture est, sous sa forme traditionnelle à savoir le livre et le périodique, une mémoire que l’on se passe de génération en génération.  On prend plaisir à retrouver les écrits d’Homère ou ceux de Voltaire, comme on peut prendre du plaisir à retrouver les héros de son auteur préféré.

Pour la culture comme pour le divertissement, le support papier est alors (jusque dans des années récentes) un objet recherché et attendu. On ne peut pas acheter tous les livres, alors on les sélectionne avec soin. On peut être parfois enthousiasmé, parfois déçu mais à chaque fois, cela procède d’une réelle volonté de notre part.

Même si je parle au présent, ce rapport s’est quelque peu distendu depuis la généralisation d’Internet.

La Toile, l’écriture comme objet de consommation

L'utopie du savoir universel

En un clic, tout le savoir du monde…vraiment ?

Sur la Toile, l’écrit n’a pas la même vocation. Il peut aussi être informatif (Wikipédia en est un parfait exemple avec les critiques, que l’on peut lui adresser), ludique (les sites de jeux, les sites de vidéo,…), pratique (sites météo, de programme TV,…).

Mais la lecture sur la Toile s’apparente plus à une consommation de masse. On zappe d’un site à l’autre, sans avoir recherché spécialement ce site précis. Il existe bien évidemment des exceptions avec des sites de très haute tenue, recherchés pour leur savoir.

On consomme la lecture sur Internet, on ne la choisit pas (ou très rarement). Il faut donc répondre aux attentes du lecteur, sans prendre le temps de poser les questions qui sont adjacentes au thème abordé.

Elle n’est pas plus « mauvaise » que l’écriture papier mais répond à d’autres aspirations et donc s’en éloigne. La très grande majorité du contenu de la Toile est appelé à disparaitre dans l’oubli, même si on en conservera toujours une trace (à l’inverse du support papier, qui peut parfois être présent dans nos idées mais avoir disparu physiquement,…)

La rédaction, une passion des mots et une curiosité sans limites

Rédaction pour Internet

La rédaction, de la passion et beaucoup de travail…

Une chose ne change cependant pas, c’est la rédaction en elle-même. Que l’on soit journaliste, écrivain, essayiste, rédacteur web, écrivain public,…, on ne cherche qu’une chose : satisfaire ses lecteurs. Il suffit donc de connaître les attentes de son public et de s’y adapter. Ensuite, un long travail (apprendre l’orthographe et la grammaire ne se fait pas en une heure) débute, et au fil du temps on parvient à s’exprimer de la manière la plus claire et la plus simple possible.

Dans tous les cas, le rédacteur devra aussi bien se documenter, évitant ainsi les approximations ou pire les erreurs dans son texte.

Un texte bien écrit, avec un contenu fiable et intéressant et à la portée de son lectorat, voilà donc la mission d’un rédacteur, que ce soit pour le print ou le Web. J’essaie tant bien que mal d’assumer toutes ces fonctions et au vu des retours de mes clients, je peux m’enorgueillir d’être sur la bonne voie. (C’est ici, que vous devez alors cliquer pour me confier vos rédactions…il faut bien aussi apporter une dimension commerciale à ce billet).

Et vous quelle différence faites-vous entre l’écriture Web et l’écriture papier ?

Les faux avis sur la Toile, une forme de rédaction web

C’était selon moi une évidence et je l’avais déjà dénoncé comme je vous mettais en garde, il y a quelques jours, sur les éventuels dangers de vos écrits.  C’est désormais officiel, les pouvoirs publics, en l’occurrence la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence et de la répression des Fraudes) dénoncent, dans l’avis rendu le 22 juillet 2014, les fraudes à la recommandation.

La rédaction SEO de faux avis

Ecrire pour le web des faux avis, une méthode perdant perdant ?

Ecrire pour le Web, une volonté de tromper ?

 

Vous vous doutez déjà de quoi il s’agit. La DGCCRF souligne l’explosion des faux avis sur les sites étudiés. De 28.8 % en 2012, ce taux de fraude est passé à 44.4 % en 2013.

Ces faux avis peuvent prendre la marque d’un éloge d’une marque ou d’un produit mais peuvent aussi se présenter sous la forme d’une critique en règle d’un site (le faux avis est alors posté par le concurrent).

Ces pratiques existaient déjà avec le commerce traditionnel et elles continueront d’exister dans les années à venir.

Alors que chacun peut constater, jour après jour, que les moteurs de recherche multiplient les règles contraignantes, les sites eux-mêmes multiplient les façons de tricher et de contourner ce cadre.

 

Ecrire des faux avis, une écriture SEO ?

 

On s’en doutait tous et ce n’est qu’une confirmation. La seule conséquence de cette étude va être de mettre les prospects (et donc les clients) dans un état de veille encore plus important (comme si cela était possible).  Attention toutefois, le contrôle ne porte que sur 139 sites et principalement dans le secteur du tourisme.

Pour les médias, la chose est entendu et un avis sur deux ou presque est bidonné. Des grands sites ont été audités, comme Expedia ou Tripadvisor et eux-aussi sont pointés du doigt. On ne dénonce pas (encore !!!) leur volonté de nuire mais la DGCCRF reproche un manque de contrôle. Les avis étant postés par les clients de ces sites prescripteurs….

La confiance s’envole et tout le monde en pâtit. D’autant plus que les pros du marketing devraient connaitre les dangers d’un tel système de fraude, qui peut se révéler totalement improductif.

Je refuse désormais systématiquement toutes les demandes de ce genre (et détrompez-vous, elles sont très nombreuses)  et j’invite tous les rédacteurs à en faire de même, bien que sachant que mon appel est une bouteille à la mer….

Et vous, tenez-vous compte des avis et autres impressions client ?

Comment attirer des lecteurs pendant l’été ?

La question se pose tous les webmasters. Le temps des vacances, doit-on informer ses lecteurs que nos vacances vont nous éloigner de la Toile pendant 15 jours ou 3 semaines ou doit-on prévoir de quoi alimenter blogs et sites ?

Toutes les réponses sont possibles, et je ne vais pas vous apporter une réponse clé en main. Vous connaissez mon opinion sur l’importance de la rédaction web et ces certitudes ne prennent pas de vacances.

Attirer de nouveaux lecteurs…

La rédaction web même en été

Ecrire sur la plage ou sur son site, a vous de voir ?

Certes, on ne manquera pas de signaler, que les mois d’été permettent à de nouveaux lecteurs de découvrir votre prose. Ce serait bête de les accueillir avec des textes dépassés ou du  moins datant un peu.

D’un autre côté, vos vacances ne sont pas volées. Vous les avez méritées. Alors pourquoi ne pas prévoir en amont (et oui, la prévision et l’organisation restent les bases du succès) et rédiger les 4 ou 5 textes qui seront publiés au cours de la saison estivale. L’écriture web ne prendra pas de vacances.

Maintenant, vous pouvez aussi confier ces travaux d’été à Eric Rédaction et ainsi profiter des eaux cristallines de la mer, près de laquelle vous avez fui le réseau.

…ou recharger les batteries

Une autre piste consiste donc à abandonner ses activités professionnelles pendant 15 jours ou 3 semaines. Deux cas se présentent. Vous abandonnez tout pendant le temps de vos vacances, et là vous ne progressez pas mais vous reculez (croyez-vous que tous vos concurrents prennent des vacances. Certains profitent de ce moment de l’’année pour mettre l’accélérateur sur la rédaction web pour vous surclasser au classement SEO). A votre retour, le stress va vite faire disparaître les bénéfices de ce qui devait être une cure de jouvence.

Une autre solution, sans se lancer dans des travaux de rédaction web, revient à recycler ou retraiter d’anciens articles. Là encore, ne croyez pas que le recyclage d’informations se fait en 5 minutes. Si c’est uniquement pour paraphraser, inutile car vous n’allez rien apporter à vos lecteurs et vous risquez le duplicate content. Maintenant, vous pouvez recycler réellement cette information notamment en faisant appel à mes services.

Eric Rédaction, présent tout l’été pour vous accompagner

 

Votre rédacteur web préféré ne prend pas de vacances. Alors, je suis à votre disposition pour répondre à vos besoins mais aussi pour envisager votre nouvelle politique éditoriale pour la rentrée à venir.

Comme tout le restant de l’année, vous allez lire ma prose chaque lundi et vendredi et c’est avec plaisir que je reste fidèle à cette écriture web, que j’affectionne particulièrement. Et je vous annonce déjà, que vendredi prochain (le 08 août donc), vous verrez ce que je considère comme un recyclage utile et pertinent du contenu déjà existant.

D’ici là, je ne veux pas vous gâcher vos vacances, alors posez votre Smartphone, levez-vous de votre serviette et plongez dans ces eaux qui n’attendent que vous…Partagez votre plaisir, en nous envoyant une petite photo de votre lieu de villégiature ? Chiche,…