Les balises images, quand un mot vaut 1000 images

Pour le référencement de votre site, pensez à la rédaction web optimisée SEO n’est pas suffisant, et il vous faut tenir compte de multiples critères. Avez-vous déjà pensé aux balises image ?

Pourquoi la rédaction des balises images est importante ?

Vous savez si vous vous intéressez au référencement, que votre contenu doit être divers et multiple. La rédaction web ne peut pas (et ne doit pas) être seule à participer à l’optimisation de votre référencement.  Vous devez donc intégrer des vidéos, des images ou encore des illustrations, le tout en veillant toujours à bien les intégrer à vos écrits SEO.

L’image est importante donc pour votre site ou votre blog. Vous avez déjà entendu l’adage « Une image vaut 1.000 mots ». Éric Rédaction ne va pas chercher à ébranler votre certitude mais tient à vous démontrer qu’une image est aussi une rédaction web.

Combien d’Internautes décident de ne plus charger les images en surfant sur la Toile sur leur Smartphone ? Combien de visiteurs ne voient pas vos images, préférant la rapidité de leur connexion ? Combien d’Internautes sont-ils condamnés à ne pas voir vos images, faute d’un navigateur compatible ? …

 La rédaction web au service de la mise en avant de vos images

Avant la balise image, pensez aussi à respecter les droits d'auteur

Avant la balise image, pensez aussi à respecter les droits d’auteur

 La rédaction web va donc vous aider, et bien évidemment Éric Rédaction vous propose un accompagnement personnalisé et efficace pour le référencement de vos images. Tout commence par le nom même du fichier de votre image. Pourquoi proposer à vos visiteurs des fichiers du genre « 1254ghu12.jpg » car vous n’avez pas renommé l’image que vous avez trouvé sur un site. Vous avez passé du temps à chercher des mots clés pour votre rédaction web, alors utilisez-les. Vous écrivez un texte sur « Comment rédiger des textes plus vendeurs pour votre e-boutique ? ». Vous avez passé des heures à chercher et vous avez enfin trouvé des images. Alors placez vos mots clés et le nom de votre site ou l’un des deux !

Il en sera de même pour la légende de votre photo. En général, c’est la balise image la mieux rédigée, car vous savez que vos lecteurs la voient. Vous placez alors un titre percutant avec les mots clés et/ou le nom de votre site.

Soignez vos images en travaillant votre rédaction web !

Il vous reste ensuite à rédiger les balises alt de vos images . Vous devrez en remplir plusieurs en fonction du CMS, que vous utilisez. Sur WordPress, par exemple, vous avez 3 balises supplémentaires à renseigner pour bien informer vos visiteurs. Il ne s’agit pas de passer deux heures sur chacune de vos balises (nous comprenons que vous n’avez pas le temps, et que la rédaction web doit aussi répondre à une nécessité de productivité) mais d’utiliser mots clés et nom du site à bon escient.

Cela signifie qu’à chaque fois qu’un lecteur voudra des renseignements sur la photo, ou qu’il ne pourra pas accéder à l’image pour une raison ou pour une autre, il disposera néanmoins d’informations précises. Et il en ira de même pour les moteurs de recherche.

Fastidieuse, cette rédaction web des balises images soit néanmoins être prise en compte si vous souhaitez optimiser votre référencement jusque dans les moindres détails.

Et vous, avez-vous pensé à l’optimisation des balises image ? Les rédigez-vous ?

 

Publicités

Comment écrire une balise Méta Description ?

On tend souvent à présenter la rédaction Web indissociable du SEO. Mais si l’un et l’autre se complètent pour une plus grande efficacité (nombre de visiteurs en hausse, conversion plus importante,…), l’un peut s’opposer à l’autre ou tout du moins amener à des résultats diamétralement différents.

La description d’une page, la balise qui doit attirer

Prenons un exemple concret pour bien vous faire comprendre mon propos. La Meta description. Il s’agit des quelques mots (même le nombre de mots de celle-ci prête à débat) décrivant votre page sur les résultats des moteurs de recherche.

Quelques mots certes mais à ne surtout pas négliger. Même si les spécialistes se chamaillent quant à la véritable importance de cette balise dans le  référencement de votre site, ils s’accordent tous à vous conseiller de placer le mot clé de la page dans les premiers termes de ces quelques mots mais aussi de l’associer à des mots clés secondaires. Je ne vais pas dénoncer certains sites, mais on en arrive ainsi à lire (j’invente mais je ne suis pas loin de la réalité)

T-shirts pas chers de toutes les couleurs et pour tous les styles. T-shirts pas chers livrés en 48 heures gratuitement chez vous. Découvrez vite toutes nos collections de t-shirts pas chers.

Après une étude longue et fastidieuse, j’ai compris que le rédacteur voulait se placer sur le MC « T-shirts pas chers » et qu’il dédaignait les Internautes recherchant un t-shirt hors de prix (… :))

D’un point de vue SEO déjà, je ne suis pas persuadé du tout, que cette balise sera appréciée à sa juste valeur (ou au contraire, je suis sûr qu’elle ne suscitera pas grand intérêt). Mais prenons la balise méta dans sa globalité ? Quelle utilité a-t-elle ?

La balise description, rédaction pure ou SEO optimisé ?

En décrivant la page de votre site, la balise méta s’adresse avant tout aux Internautes. Elle doit donner envie de cliquer, envie de visiter votre site …Etes-vous certain qu’en multipliant les mots clés, vous allez captiver votre lectorat ?

Prenez même le problème à l’envers. Quand vous recherchez pour vous une info sur Google, comment choisissez-vous le lien sur lequel vous allez cliquer ? Le premier, le deuxième, ou la description, qui vous fera sourire, pleurer ou vous interpellera….Chacun a sa réponse. Bien évidemment, si votre site est en 1731ème page des résultats de Google, votre balise a déjà nettement moins d’importance. Mais quand même. Oui, le SEO est important, oui vous cherchez à accroitre votre trafic, mais non vous ne rédigez pas (encore) pour des robots. Alors prenez soin de ces balises comme si il s’agissait d’un véritable texte de synthèse et ne vous contentez pas d’aligner toutes les caractéristiques de votre site. Car après tout, si votre page apparait sur la liste des « t-shirts pas chers », croyez-vous que l’Internaute a besoin que vous le lui rappeliez (n’est-ce pas lui, qui a tapé sa requête ?)

Pour des balises soignées et attractives, mais aussi efficaces et percutantes, demandez-nous conseil ou même mieux (pour vous comme pour moi) confiez-nous la rédaction de ces dernières en cliquant ici.

N’hésitez pas à nous préciser quel est le critère essentiel, selon vous, assurant une bonne Meta Description.

Comment le SEO peut  faire perdre le sens de l’essentiel ?

 C’est en réponse à certains de mes clients, que je me suis décidé à rédiger ce court billet. (Cela en méritera un second plus approfondi). Éric Rédaction reste une entreprise de Rédaction Web ou même de Rédaction Print. Une évidence, qui permet donc de poser que je ne suis pas un référenceur.

Bien évidemment, apprendre à bien écrire pour le web impose de connaître les règles essentielles du SEO. Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, bien écrire pour le web implique également de savoir oublier ces techniques de référencement.

Une balise titre , des mots clés ou une forte attractivité ?

Vous vous êtes renseignés et vous savez désormais que pour être bien référencé, votre mot clé doit être dans le titre de votre page ou de votre article. Creusez-vous les méninges, mais si vous n’y parvenez pas, ne cédez pas. Combien de fois tombe-t-on sur un titre ne résumant pas la page qu’il dévoile.

« Week-end pas cher à Paris » pour parler d’un établissement hôtelier par exemple. Non seulement en voulant à tout prix placer votre mot clé, vous n’allez pas donner envie au lecteur de venir visiter cette page, mais en plus vous allez décevoir les Internautes qui espèrent trouver des informations relatives au titre (ici des astuces pour partir en week-end pas cher à Paris et non pas pour découvrir une description de votre hôtel).

Parfois, les deux sont compatibles mais pas toujours (contrairement à ce que certains voudraient faire croire). La rédaction Web, si elle veut apporter une véritable valeur ajoutée, doit parfois s’éloigner des règles de base du SEO.

 

Plaire à Google ou séduire ses clients, à vous de choisir ?

Ce constat se vérifie à tous les niveaux du SEO. Je vous invite vivement à respecter autant que possible les grands principes du référencement mais à ne pas faire de la rédaction Web une simple application de ces derniers. Vous n’avez pas répété 2 fois votre mot clé dans votre article, et alors…Oui Google en tiendra compte lorsqu’il s’agira de vous « noter » (car l’indexation de vos sites correspond bien à une note). Mais ne pensez-vous pas que Google tiendra compte aussi des nombreux partages, que votre article aura suscité ou du taux de rebond optimisé, que votre rédaction assurera.

Si votre rédaction plait aux Internautes, elle plaira aussi à Google même si le temps avant que le géant américain s’en rende compte peut s’allonger.

Comment bien écrire pour le Web ? Vous le constatez, le sujet est vaste et complexe. C’est pourquoi, comme je vous le disais, je reviendrai plus longuement sur le sujet dans un prochain billet.  Et vous, à quoi faites-vous attention lorsque vous rédigez ? Au sens de votre article ou au respect des règles SEO ?

Comment bien adapter sa stratégie de référencement ?

Tout le monde ne parle que de référencement, alors encore faut-il se mettre d’accord sur la définition elle-même de cette notion indispensable pour votre réussite sur la Toile.  Difficile de se repérer parmi toutes les abréviations et autres anglicismes, liés à cette thématique.

Le référencement, qu’est-ce que c’est ?

Le SEM (pour Search Engine Maketing) peut être considéré comme le référencement global ou comme l’ensemble du marketing appliqué et applicable aux moteurs de recherché.  En fait c’est ce SEM, qui va permettre aux moteurs de recherche de proposer tel ou tel site.

Encore une précision, qui s’impose. Les moteurs de recherche ne se limitent pas à Google même si force est de constater qu’en France (le constat peut être différent dans d’autres pays, y compris aux Etats Unis), Google s’impose encore comme incontournable et cela risque de durer.

Pour schématiser à l’extrême, admettons que sur un sujet précis, il existe 1.000.0000 de sites. Le SEM va permettre aux moteurs de les proposer en fonction de leur pertinence, de leur qualité,….

Le référencement réussi, du travail ou un investissement financier ?

Les choses commencent à se compliquer. Car le SEM peut être divisé en deux grandes catégories.

            Le Search Engine Optimization (SEO) est aussi appelé référencement naturel ou organique. Le SEO s’appuie sur des règles de bonne conduite, définies par une autorité indépendante et impartiale…C’était la minute d’humour. Ces règles sont définies par les moteurs de recherche eux-mêmes. Cela va concerner l’architecture même des sites, avec l’emploi de balises, de descriptions précises, la rédaction de textes « friendly SEO » (C’est à ce stade de la lecture, que vous devez penser à mer confier vos textes à rédiger) , l’interaction avec les réseaux sociaux, les liens sortants et entrants,…..Ce SEO est souvent présenté comme « le référencement gratuit ». Vous comprendrez aisément, qu’il n’en est rien. Cela prend du temps (et donc de l’argent) et exige souvent de faire appel à un spécialiste (au cas où vous ne vous en souveniez plus, vous êtes sur le site d’un rédacteur web reconnu).

            Le Search Engine Advertising (SEA) se retrouve souvent sous l’appellation référencement payant ou encore liens sponsorisés. Il s’agit tout simplement (même si cela n’est pas aussi facile que l’on pourrait croire) d’acheter des mots-clés à des moteurs de recherche. En échange, ces derniers afficheront vos publicités dans des zones définies. Il existe de nouvelles formes de SEA, qui vont se développer dans les années à venir, puisque les moteurs de recherche ont de plus en plus tendance à proposer leurs propres prestations.

 

Référencement SEO

Référencement, SEO ou SEA ?

SEO ou SEA, quel référencement choisir ?

Bien évidemment, les liens sponsorisés sont mieux placés et mis en avant par rapport aux liens organiques.  Un texte parfait en termes de SEO sera ainsi en première liste de la liste organique et donc forcément en-dessous des sites usant du SEA. Cela ne signifie nullement, que sans investir dans des campagnes Adwords ou autres, vous ne puissiez pas réussir car :

  • Les Internautes connaissent aussi de mieux en mieux cette différenciation.
  • De plus en plus d’Internautes privilégient les sites « SEO » au détriment des sites « SEA »
  • Des efforts SEO sont récompensés par tous les moteurs de recherche, alors qu’une campagne SEA n’est relayée que par le moteur de recherche que vous avez payé.
  • Vos efforts SEO vous permettent de bénéficier d’une e-réputation durable et source d’un nouveau traffic…
  • …..

A l’inverse, une volonté de réussir en se basant sur le SEO implique obligatoirement de :

  • Disposer de temps car le référencement, contrairement au SEA, ne se fait pas en une journée mais les résultats durables se mesurent en termes de mois
  • Disposer aussi d’une grande capacité de travail car les efforts à déployer sont immenses et concernent bien des domaines
  • Disposer enfin d’un minimum de budget, car vous devrez, à un moment ou à un autre, faire appel à un spécialiste à moins que vous ne soyez l’Elu, capable de créer un site parfait, de rédiger des textes optimisés, d’illustrer votre site à bon escient, de réaliser des vidéos dignes de Georges Lucas,….

Le SEA présente avantages et inconvénients, mais nous nous limiterons aux principaux :

  • Il vous faut un budget conséquent pour réussir
  • Les effets sont immédiats. Dès l’enregistrement de votre campagne, vous apparaissez alors dans les premières lignes de votre moteur de recherche préféré.
  • Faute de disposer d’un site optimisé SEO, l’arrêt d’une campagne SEA fait plonger la fréquentation de votre site. Vous n’avez des visiteurs que lorsque vous payez.

Les Internautes, une cible à atteindre

Le référencement une arme à maitriser pour viser son public

Voilà dans les grandes lignes la problématique du référencement. Et vous, vous êtes plutôt SEO ou SEA, ou alors un mix des deux ?

 

Comment comprendre une bonne stratégie de netlinking ?

Vous rédigez des textes de qualité, optimisés pour les moteurs de recherche et plaisants pour vos lecteurs, pourtant votre site ne décolle pas et les visites restent toujours aussi faibles. Ne vous désespérez pas et souvenez-vous, Rome ne s’est pas fait en un jour.

Le référencement d’un site, une stratégie sur le moyen terme

Référencement

Le netlinking, une manière de se faire attendre et désirer…

Même si Internet accélère le temps, votre stratégie SEO ou votre politique pour le référencement de votre site ou de votre blog doit impérativement viser le moyen terme pour ne pas dire le long terme. En effet, la qualité de vos textes (si vous avez bien choisi vos mots clés et si vous les placez correctement) ne va pas « sauter » aux yeux de Google en une nuit.

Ne baissez pas la garde et poursuivez vos efforts.  Mais le référencement ne se limite pas à la seule stratégie de rédaction SEO. Il vous faut aussi prendre garde à l’ergonomie et au design de votre site, au Responsive Web design , au maillage interne, à l’efficacité technique de votre site (si ce dernier se charge en deux heures, peu d’Internautes auront la patience de vous faire confiance),… Bref énormément de sujets sur lequel il vous faudra apprendre et progresser en bénéficiant des conseils ou des prestations de spécialistes. Mais il vous faut aussi penser au netlinking.

Les liens entrants, une preuve de votre qualité ?

Pour commencer, affirmons immédiatement que le netlinking (des liens d’autres sites pointant vers votre site) n’est pas suffisant à lui seul mais doit s’intégrer dans votre politique de référencement.  Cependant, tous les liens ne se valent pas et à mes yeux, il apparait inutile (et même dangereux) de créer des liens artificiels en utilisant les nombreux sites, ayant fait de ces liens leur spécialité.  Bien des mesures existent pour contrôler l’efficacité de vos liens (le ratio entre le nombre de liens entrants et le nombre de site sur lesquels ils sont répartis (si vous avez 200 liens provenant d’un seul site, peu de chance que les moteurs de recherche considèrent cela comme naturel). Les Digg Like, ces sites de partage de liens, doivent être envisagés avec précaution.

Le netlinking doit être comme la rédaction SEO de qualité. C’est-à-dire, que le lien provenant d’un site doit provenir d’un site ayant apprécié ou tout du moins conseillant votre prose.  Mieux vaut refuser des liens dont vous ne comprenez pas la philosophie. Vous proposez des articles pour les cigarettes électroniques, alors n’espérez pas bénéficier de liens de qualité en provenance de sites comme Zalando par exemple, même si le géant de la mode pourrait générer du trafic. Il vous faut alors partir à la pêche aux liens (Linkbaiting)  et intéresser vos lecteurs et les webmasters des sites qui dans quelques temps pointeront vers le vôtre.

Ce n’est bien évidemment qu’un avis, même si mes lectures sur le référencement me confortent dans cette voie. Et pour vous quelle est une bonne stratégie de référencement ?

Comment bien utiliser la géolocalisation dans sa stratégie de mots clé ?

Vous connaissez maintenant les arcanes et les mystères des mots clés. Vous cherchez à promouvoir vos collections de t-shirts, alors vous vous êtes positionnés sur les recherches de « t-shirts pas chers », « t-shirts de sport pour femme », « tshirts à manches longues pour hommes », «t-shirts personnalisés pour enfants »,….

La première étape est donc franchie, mais avez-vous pensé à la géolocalisation ?

Géolocalisation et SEO

Le SEO passera aussi par la géolocalisation

La géolocalisation, une nouvelle typologie de mots clé

Aujourd’hui, l’Internaute se fait mobinaute et la multiplication des Smartphones et autres tablettes tactiles permet à vos visiteurs de se déplacer et de se connecter directement à votre site depuis n’importe quel endroit.

On comprend aisément l’importance de cette véritable révolution. Vous avez un site Internet mais vous avez aussi eu l’ambition de développer un point de vente physique. Alors à l’approche de ce dernier, vos clients et vos prospects doivent s’en souvenir. Les mots clés « Lyon », « Rue de la gare », « Place du marché », « A côté de la cathédrale » …prennent toute leur importance. Il vous faut les décliner de manière naturelle sur votre site.

Vous avez des difficultés à parler de t-shirts, tout en expliquant que vous avec un point retrait dans la laverie automatique à côté de la mairie. Eric Rédaction vous accompagne et vous propose des textes optimisés pour les deux recherches.

Bien évidemment, vous aurez pris soin dans le même temps d’apporter les modifications nécessaires à votre site pour intégrer automatiquement cette géolocalisation.

La géolocalisation, une approche bénéfique pour tous

Mais cette géolocalisation va se spécialiser dans les prochaines semaines et les prochains mois et les moteurs de recherche vont multiplier les outils vous permettant d’en tirer profit. A quoi bon dépenser des sommes aussi minimes soient-elles, pour promouvoir vos productions à base de cheval auprès des mobinautes visitant le « Salon du cheval ». Vous croyez qu’avec un texte optimisé SEO vous allez réussir à convaincre un cavalier de déguster son meilleur ami.

L’exemple est caricatural mais il souligne bien les enjeux de cette thématique. A l’inverse, vos t-shirts seront mieux mis en avant lors de la Fashion Week et des multiples animations organisées à cette occasion.

Alors géolocalisation ne se limite plus à une seule évocation de l’implantation physique de votre magasin ou de vos points de vente mais engendre de nouvelles voies pour le développement de votre activité.

Et vous, quel est selon vous l’axe à privilégier dans cette nouvelle spécialisation qu’est la géolocalisation ?

Le duplicate content, un passage obligé ?

Etes-vous déjà tombé sur la Toile sur un texte rédigé par vos soins et rendu public sur un autre site (sans votre accord bien évidemment) ? Si vous êtes un spécialiste de la rédaction web, cela vous est nécessairement arrivé tout comme cela se produit fréquemment dès lors que je surfe un peu sur la Toile.

Les avantages de la Toile en sont aussi les principaux défauts et cette liberté vantée partout tout le temps n’a pas la même valeur aux yeux de tous. Je ne vais pas écrire sur ces copies mais vous mettre en garde aujourd’hui sur les dangers de recourir à un tel danger.

Des textes uniques et originaux, une promesse sur le long terme

Créer sans copier

Le duplicate content, une méthode condamnable

Passons sous silence le vol manifeste que représente une telle reproduction. Un client vous paie (cher selon lui et pas assez si le rédacteur émet son avis) et vous rédigez un texte spécialement conçu pour la Toile. Vous passez du temps à faire des recherches. Vous placez des balises sur des ancres optimisées, vous travaillez les mots clés et les règles SEO.

Vous livrez le texte et en 2 secondes, votre texte se retrouve sur une plateforme vendant le même type de produits. C’est donc un article copié, un duplicate content, le gros mot pris en horreur par Google.  Le copieur croit avoir gagné le prix à payer (du texte) mais que perd-il vraiment.

Le duplicate content, un vol à ne jamais pratiquer

Il suffit maintenant de se mettre à la place de votre principal apporteur d’affaires : Google et les autres moteurs de recherche. Même si Google domine le marché, il reste attentif aux envies de ses clients (les Internautes). Le moteur de recherche souhaite donc apporter une réponse efficace à chaque requête. Aussi , l’algorithme évolue-t-il sans cesse pour tenir compte des innovations en la matière mais aussi pour apporter plus de confort à chaque internaute.

Donc ce moteur de recherche va crawler deux sites. Cette analyse va obligatoirement faire ressortir le Duplicate Content. Que va-t-il se passer ? Vous avez déjà vu un site d’un parfumeur vendre une copie de son parfum star. Ou alors Google est malin et évolue et il pénalise le site copiant le premier ou il n’arrive pas à le déterminer et il pénalise les deux sites.

Mais en règle générale, un site pratiquant le vol de textes le pratique à grande échelle et est donc décelé. Au bout du compte, le site coupable de duplicate content a économisé quelques dizaines d’euros pour un texte. A l’inverse, il perd la confiance de Google, qui ne risque pas de lui envoyer un traffic suffisant. Je vous laisse deviner ou est l’intérêt de chacun.

Le duplicate content, une obligation ?

Le duplicate content

Comment ne pas copier lorsque des milliers de fiches doivent être rédigées…

Maintenant dans certains cas, le duplicate content peut répondre à vos attentes et à vos besoins. Vous lancez une boutique de vente en ligne de vêtements de sport ou de mode et il vous faut obligatoirement du contenu. Vous commencez et ne disposez pas des fonds nécessaires pour faire rédiger les milliers de fiches articles et les dizaines de descriptions de catégories et de familles de produits.

Alors oui dans ce cas-là, et au grand désespoir des rédacteurs web (il faut aussi penser à eux), le duplicate content devient un passage obligé. Et on retrouve ainsi des milliers de descriptions identiques, fournies gracieusement (c’est en tout cas ce qu’ils veulent vous faire croire) par les fournisseurs eux-mêmes. Les textes sont bien souvent sans âme et optimisés pour le compte des donneurs d’ordre (les fournisseurs eux-mêmes). Et inutile de vous préciser que dans bien des cas, leurs ambitions diffèrent diamétralement de vos propres objectifs.

Et vous, comment faites-vous pour rédiger ces milliers de fiches articles ?