Comment écrire pour le m-commerce ?

Je parle souvent de s’adapter aux attentes de mes clients et au final de mes lecteurs, mais je connais aussi les problématiques du même genre en ce qui concerne l’évolution du commerce en ligne. Le m-commerce (ou commerce mobile) explose depuis plusieurs mois, impliquant de réels changements tant au niveau de l’architecture des sites marchands que du contenu à proposer à ses clients.

On n’écrit pas de la même manière pour une revue ou un journal qu’on ne rédige pour le web. Mais écrire pour le mobile apparait aussi différent de l’écriture pour un site classique. S’adapter encore et toujours.

Le m-commerce, de nouveaux besoins à satisfaire

Le mobinaute (encore un nouveau mot pour désigner l’Internaute surfant sur sa tablette ou son smartphone) ne recherche pas forcément les mêmes informations que lorsqu’il est derrière son bureau. Inutile de lui vanter le charme d’une cuisine toute équipée à installer chez lui sur un petit écran de smartphone sous peine de passer beaucoup de temps pour rien. Choisir des produits adaptés à ses besoins et proposer un contenu de qualité mais plus concis en supprimant le superflu et l’inutile.

L’enjeu est de taille. Inutile de vous dire que 20.2 % du trafic US en 2012 s’est fait sur mobile mais insistons qu’en France 57 % des 25.1 millions de mobinautes actifs ont déjà effectué un achat sur leur mobile.

Doper son m-commerce, une évidence à travailler

Je laisse le soin aux spécialistes d’expliquer les avantages à recourir à une application ou à penser son site mobile et non plus web. Le responsive Design (décidément, on accumule les nouveaux termes aujourd’hui) ambitionne de résoudre les problèmes liés à la multiplication des tailles d’écran (entre la taille en elle-même et la configuration des écrans en eux-mêmes).

La rédaction pour le Web doit aussi s’adapter à cette nouvelle forme de commerce et prendre en compte les attentes des utilisateurs. Sur mobile, l’Internaute se connecte plus souvent (on pourrait même dire frénétiquement) privilégiant l’accès à ces réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête.

Il faut donc lui apporter une réponse rapide au bon moment et au bon endroit (facile à dire avec la mobilité).  Les pistes à développer sont multiples mais le sujet est passionnant.  Les rubriques « Aide » ou « Astuces », très efficaces sur un site web traditionnel, se révèlent alors inopérantes voire même contreproductives sur mobile. Le mobinaute ne se fatiguera pas à déchiffre des lignes de texte pour découvrir un truc ou un conseil.  A l’inverse savoir qu’il peut récupérer son achat dans la boutique devant laquelle il vient de passer ou qu’il peut utiliser le code promo dans l’agence qui se trouve juste devant lui sera un argument de poids pour favoriser cet achat d’impulsion.

L’écriture de ces textes doit alors répondre à une autre logique (N’hésitez pas à me contacter pour envisager ensemble comment rendre votre contenu friendly mobile). Et vous êtes-vous déjà passé à l’ère du m-commerce ?

Publicités